Réunion publique – Compte rendu

Le Samedi 6 novembre 2021, la Mairie de Lupé organisait une réunion publique dans la salle Jean Dasté. Cette dernière avait pour but d’expliquer et d’exposer l’avancée des trois grands chantiers de la commune pour le mandant en cours. A savoir ; le projet d’extension de la salle des Fêtes Jean Ferrat, la sécurisation de la départementale et les travaux d’assainissement.

Pour télécharger le compte rendu de cette réunion :

Le Samedi 6 novembre 2021, la Mairie de Lupé organisait une réunion publique dans la salle Jean Dasté. Cette dernière avait pour but d’expliquer et d’exposer l’avancée des trois grands chantiers de la commune pour le mandat en cours. A savoir ; le projet d’extension de la salle des Fêtes Jean Ferrat, la sécurisation de la départementale et les travaux d’assainissement.

Financement


En préambule, le Maire a souhaité rassurer les habitants sur le financement des divers projets en cours et notamment les trois gros chantiers qui seront détaillés par la suite. La commune tient à ne pas hypothéquer son avenir, en conservant une bonne santé financière, et une capacité à investir dans les prochaines années.

En effet, grâce aux différentes subventions obtenues et à la bonne tenue de ses comptes, la commune conservera un endettement maitrisé. Ainsi le nouvel emprunt ne sera que de 150 000€  pour des projets dont le coût global atteindra 750 000€. De plus, le remboursement des emprunts précédents permettra à la commune de retrouver un taux d’endettement équivalent, voire inférieur à celui qu’elle avait au début du mandat. Malgré l’investissement conséquent des divers chantiers qui sont à l’œuvre, la commune de Lupé restera en capacité d’investir et ce, dès 2031.

A noter enfin que le moment est propice pour un nouvel emprunt avec des taux particulièrement bas.

Extension de la salle des fêtes Jean Ferrat


Le dernier bulletin municipal (printemps 2021) avait présenté aux habitants le vaste projet d’extension de la salle des fêtes Jean Ferrat. Cette réunion est venue confirmer sa réalisation prochaine, redéfinir les objectifs et dévoiler un calendrier.
Pour rappel, cette extension remplacera la salle Jean Dasté, devenue trop vétuste et ne pouvant plus accueillir de public dans de bonnes conditions. La nouvelle construction dotera la salle existante d’une cuisine fonctionnelle polyvalente, qui servira en semaine pour la cantine de l’école et le weekend pour les locations « festives ».
Enfin, le projet dans son ensemble, qui comprend à la fois cette extension et des aménagements extérieurs, permettra de créer une vraie centralité au sein de notre village avec la liaison école/parc (city stade), de jeux pour enfants (de 0 à 6 ans), de bancs et d’un terrain de pétanque. La volonté est de mettre en place un lieu intergénérationnel, d’échanges et de convivialité.

La réunion publique a permis de présenter la version finale du projet à travers les deux plans de niveaux retenus.

En résumé ; un premier niveau (rez-de-jardin) avec une salle Jean Ferrat existante débarrassée du « coin cuisine » actuel, équipée de panneaux acoustiques, et de deux velux pour apporter plus de clarté. L’extension quant à elle offrira dans ce premier niveau un large espace de restauration et de cuisine, des sanitaires, et du rangement.
Le deuxième niveau (rez-de-chaussée) sera composé d’une salle annexe (ou de motricité) qui servira pour l’école et les diverses activités des locataires, ainsi que d’un vaste espace de rangement.

Le Maire a présenté les différentes entreprises qui ont concourut à l’appel d’offres et qui ont été retenues pour les travaux. Il a également rappelé les différentes aides dont la commune a pu bénéficier pour ce projet d’envergure, et faire constater ainsi le faible endettement de la commune, au regard du coût  global que cela représente pour un petit village comme le nôtre. 

Enfin, un calendrier a été annoncé. Les travaux débuteront à la fin de l’année par le terrassement, le gros œuvre suivra en début d’année prochaine, pour une livraison prévue à l’automne 2022 (novembre sans doute). La salle Jean Dasté quant à elle, devrait être détruite durant l’été 2022 (la période des vacances ayant été retenue pour ne pas perturber le bon fonctionnement de l’école) et fera place à un espace vert en relation avec l’école.

Sécurisation de la départementale (D503)


A l’énoncé de ce chapitre, les réactions ont très vite soulevé l’importance du problème et l’impatience des habitants.
 En effet, nous constatons chaque jour la vitesse excessive (voire dangereuse !) des véhicules traversant notre commune via la route départementale (D503). Il est important de rappeler que cette route appartient au département, et non à la commune. Ainsi cette dernière ne peut engager de travaux, de réfections ou d’aménagement sans l’aval du département. Ceci étant dit, le Maire a témoigné de la prise de conscience de l’équipe municipale et de sa volonté d’agir.

Les contraintes dans l’élaboration du projet sont nombreuses. Outre le fait qu’il s’agisse d’une départementale, nous parlons ici de l’artère principal de la commune, une route très empruntée, notamment par de nombreux poids lourds. Il n’y a malheureusement pas de solution miracle et il convient de retenir celle qui permettra de résoudre le problème, sans en créer de nouveaux, tout en ne lésant personne (ex : obstacle qui entrainerait des perturbations sonores pour les riverains).
Des contrôles effectués récemment ont pu confirmer les nombreux excès de vitesse (certains allant jusqu’à 110km/h pour une route limitée à 50km/h !).

Le département est également conscient du problème et travaille sur le sujet. Il a fourni une étude préliminaire qui a découpé le village en six secteurs distincts et a proposé plusieurs aménagements possibles. Entre autres réfections des passages pour piétons, radars pédagogiques, marquage au sol, nouvelle signalisation, zone à 30km/h. Une chicane sera également installée temporairement, avec un passage prioritaire dans le sens de la montée.

Des inquiétudes et des réserves ont immédiatement été émises concernant l’efficacité de ces mesures. Le Maire a expliqué que ces installations correspondent à une première phase de travaux et qu’une prochaine étude permettra de voir si cela contribue à faire baisser la vitesse. Si tel n’est pas le cas, d’autres travaux plus conséquents seront envisagés. Deux secteurs sont pour le moment laissés à l’étude car leur complexité implique une réflexion plus approfondie avec une réelle expertise technique. A savoir, le secteur du carrefour devant l’église et celui du parking au croisement de la rue de Montagnon.

Des questions ont été posées et des propositions formulées. Pourquoi ne pas installer des dos d’âne ? Des miroirs pour faciliter la sortie des véhicules de leur propriété en bord de route ? Il a alors été expliqué les refus successifs du département qui a considéré ces aménagements non adaptés. En résumé, la commune peut proposer, mais la décision revient au département.

Malgré toutes les contraintes, l’équipe municipale reste totalement engagée pour résoudre ce problème.
Ce projet de sécurisation passera en commission et les premiers travaux commenceront très prochainement.

Assainissement


Avant toute chose, le Maire a tenu a rappelé les contours du sujet Assainissement pour la commune à travers deux problèmes distincts.
Le premier porte sur la surcapacité actuelle des stations d’épurations (plus du double de la préconisation).
Le deuxième porte sur l’état des réseaux, avec en outre un réseau unique eau usée/eau pluviales   sur une partie du village.

Suivant les recommandations de l’Agence de l’eau, l’idée serait de créer une seule station d’épuration pour tout le village, en lieu et place de celle déjà présente au niveau du Batalon (lagunes), avec installation d’une pompe de refoulement pour pallier l’absence de la première station.

Mais avant d’investir dans ces travaux d’envergure, il faut préalablement résoudre le problème des réseaux. En effet, l’état des réseaux actuels entraine une arrivée trop importante d’eau claire et perturbe le bon fonctionnement de la station.

Une commission a travaillé sur le sujet et a retenu deux secteurs pour cette première tranche de travaux ; au niveau du Belin, et dans une zone dite « A travers Champs » qui correspond au chemin partant du croisement rue du Belin/rue de Montagnon et qui descend jusqu’à la Pilaterie. Ces travaux permettront également d’installer un séparatif eaux usées/ eaux pluviales dans le secteur du Belin. Cette première tranche correspond à un budget de 170 000€.

Précisions apportées : un chemisage (réparation des conduites de l’intérieur) sera effectué sur deux longueurs de canalisations de la grande terre  (40 et 45 ml)

La deuxième tranche de travaux (création d’une nouvelle station) devrait suivre rapidement car la commune a été classée comme « prioritaire », et devrait donc à ce titre bénéficier d’une subvention conséquente. Il est  important de rappeler l’importance de cette subvention sans laquelle aucun travaux ne seraient envisageable, on parle tout de même d’un budget de 400 000€ au total.
Le Maire a d’ailleurs indiqué qu’il y avait « une fenêtre de tir » intéressante pour la réalisation de ces travaux car il se pourrait que cette subvention ne soit pas renouvelée. Il a également rappelé que cette compétence (assainissement) pourrait être reprise par la communauté de communes du Pilat Rhodanien dans les années à venir.

Questions diverses

Plusieurs questions ont été posées concernant une hausse possible des impôts, du fait de ces travaux importants.

Le Maire a tenu a rassuré en indiquant que la taxe financière ne sera pas impactée. En effet, le budget est maitrisé et l’ensemble des projets sera financé par des fonds propres, un nouvel emprunt et diverses subventions (comme expliqué précédemment). Nul besoin dans ces conditions de relever l’imposition.

Ceci étant dit, le Maire a tenu à rappeler la baisse des dotations à venir pour les communes (notre village n’ayant d’ailleurs pas été récompensé pour la bonne tenue de ses comptes dans le report de la taxe d’habitation). Dans ces conditions et en toute franchise, aucune promesse de peut être faite concernant le maintien de la taxe foncière dans les années futures. 

L’équipe municipale se tient à votre disposition pour d’éventuelles questions. Vous pouvez nous contacter via le site internet www.lupe.fr (rubrique « contact ») ou par mail mairie.lupe@orange.fr ou par téléphone 04.74.87.30.50